Face à l’essor rapide de l’IA, les employeurs se tournent vers les diplômés d’écoles de commerce pour leurs compétences humaines

L’enquête annuelle du GMAC auprès des recruteurs d’entreprise indique un niveau de confiance élevée et prédit de fortes embauches

RESTON, Virginie, 01 juill. 2024 (GLOBE NEWSWIRE) — Malgré les inquiétudes autour du risque d’inflation et de récession, le niveau de confiance des employeurs dans les études supérieures en gestion et dans sa capacité à préparer les diplômés des écoles à une carrière couronnée de succès au sein de leurs organisations a atteint de nouveaux sommets depuis la pandémie, selon une enquête annuelle réalisée auprès de recruteurs en entreprise internationaux de diplômés d’écoles de commerce publiée aujourd’hui par le Graduate Management Admission Council (GMAC). Cette augmentation du niveau de confiance a été constatée dans les secteurs clés des études de commerce, comme le conseil, la finance et la comptabilité, mais aussi la technologie. La meilleure nouvelle pour les diplômés d’écoles de commerce actuellement est que cette reconnaissance de la part des employeurs se traduit par des projections optimistes en matière d’embauches. La majorité des recruteurs internationaux prévoient d’ailleurs de stabiliser ou d’augmenter le taux d’embauche en 2024. Parmi eux, un tiers prévoit d’embaucher plus de diplômés de programmes de MBA que l’année dernière.

La confiance renouvelée des employeurs dans les études supérieures en gestion se reflète notamment dans le nombre croissant de ceux qui affirment que les diplômés des écoles de commerce ont tendance à être plus performants que les autres employés, à gravir les échelons plus rapidement et à gagner plus que les autres employés. Cette part a d’ailleurs augmenté au cours des dernières années malgré (ou peut-être devrions-nous dire grâce à) l’essor rapide de technologies comme l’intelligence artificielle générative (IA). Compte tenu de l’attention portée à l’IA, les employeurs interrogés ne pensent pas nécessairement que les changements prévus concernent déjà leur propre entreprise, car seulement 26 % d’entre eux considèrent l’IA comme une compétence importante que les titulaires de diplômes d’études supérieures en gestion peuvent exploiter au sein de l’entreprise. Néanmoins, lorsqu’on leur demande quelles compétences seront les plus importantes dans cinq ans, l’IA se trouve bien placée, quels que soient les régions et les secteurs. Plus important encore, les employeurs considèrent systématiquement la résolution de problèmes et la réflexion stratégique comme les principales compétences des titulaires de diplômes d’études supérieures en gestion actuels et futurs, et ces compétences essentielles sont considérées comme cruciales partout dans le monde.

« Alors même que les technologies disruptives telles que l’IA générative rebattent les cartes du marché du travail et que l’économie axée sur les compétences se développe, les employeurs accordent plus d’importance à la réflexion stratégique, au leadership humain et à la résolution de problèmes, tout en misant sur une importance croissante des avancées technologiques. Pour réussir, les futurs chefs d’entreprise devront tirer profit des progrès technologiques et posséder les connaissances et l’expérience nécessaires pour gérer les changements que ces évolutions vont entraîner », déclare Joy Jones, Directrice en chef du GMAC. « L’enquête menée cette année auprès des recruteurs d’entreprise indique avec certitude que les programmes d’études supérieures en commerce occupent toujours actuellement une place unique, et qu’ils inspirent confiance dans leur capacité à développer des talents commerciaux dotés de compétences de plus en plus pertinentes et avancées, préparés à relever les défis émergents comme ceux de toujours, avec un bon équilibre entre compréhension des technologies et des relations humaines. »

L’augmentation du niveau de confiance dans les compétences de gestion du travail à distance ne s’étend pas à l’apprentissage à distance.

Les employeurs font peut-être plus confiance aux écoles de commerce en raison du contexte changeant dans lequel les entreprises et l’enseignement commercial évoluent. Environ les deux tiers des employeurs déclarent notamment que les compétences acquises grâce aux études supérieures en gestion sont plus importantes dans le paysage actuel du travail à distance et hybride, soit presque le double du pourcentage de personnes ayant répondu à une question similaire en 2021, en plein cœur de la pandémie. L’augmentation de la valorisation des études supérieures en gestion est plus prononcée dans les sociétés en tête des listes Fortune 100 et 500, dans les secteurs de la finance, de la comptabilité et de la fabrication, ainsi qu’en Asie de l’Est et du Sud-Est et en Europe de l’Ouest. Naturellement, les organisations de ces entreprises, secteurs et régions ont probablement dû faire un grand nombre de changements dans le contexte du travail à distance au cours des années qui ont suivi la pandémie et sont plus susceptibles de s’appuyer sur les compétences des titulaires de diplômes d’études supérieures en gestion pour gérer cette révolution.

Cependant, la reconnaissance récente des employeurs pour la capacité des diplômés d’écoles de commerce à gérer la flexibilité en matière de lieu de travail ne s’étend pas totalement aux compétences acquises dans les programmes en ligne. Dans l’ensemble, les deux tiers des employeurs pensent toujours que les programmes en présentiel confèrent de meilleures compétences techniques que les programmes en ligne, et près des trois quarts des employeurs dans le monde conviennent du fait que les programmes en présentiel confèrent de meilleures compétences en leadership et en communication. Cette année cependant, les employeurs américains, qui s’étaient montrés les plus sceptiques quant aux diplômes en ligne par rapport aux autres régions lors d’enquêtes précédentes, s’habituent à l’idée que les diplômes en présentiel ne sont pas nécessairement supérieurs aux programmes en ligne lorsqu’il s’agit de développer les compétences mentionnées plus haut.

Les projections d’embauche restent optimistes malgré les craintes de récession et les impacts politiques.

Compte tenu de l’incertitude persistante en matière de perspectives économiques à l’international, plus de la moitié des employeurs, quel que soit leur secteur ou la région, ont fait part de l’influence majeure ou modérée de l’inflation et de la récession sur les embauches. Ils restent néanmoins optimistes quant aux perspectives d’emploi pour les diplômés d’écoles de commerce. Les secteurs du conseil, de la finance et de la comptabilité devraient embaucher davantage de diplômés de programmes de MBA, tandis que les embauches dans les secteurs de la data et de l’analyse commerciale devraient connaître leur plus forte hausse en 2024. Au niveau local, la croissance prévue en matière d’embauches est plus prudente aux États-Unis et dans le secteur des technologies, tandis que les employeurs en Asie prévoient une augmentation des embauches pour tous les types de diplômes d’études supérieures en gestion. Les employeurs des principaux marchés en Asie et en Europe occidentale ont également affiché une croissance importante en matière d’embauches internationales (soit l’emploi de personnes nécessitant davantage de documents juridiques) par rapport à la période ayant précédé la pandémie en 2018.

« Nous savons que l’éducation internationale, et les perspectives d’emploi à l’international qui en découlent, apportent d’énormes avantages économiques et sociaux à un campus et à un pays », indique Martin Boehm, Recteur et professeur de marketing à l’EBS Universitör für Wirtschaft und Recht en Allemagne, et membre du conseil d’administration du GMAC. « Il est encourageant de constater l’impact positif que peut avoir le recrutement d’étudiants internationaux en offrant davantage de diversité et d’inscriptions depuis l’étranger. Nous sommes toujours aussi déterminés à développer les compétences interculturelles de nos diplômés et leur employabilité à l’international. »

À propos de l’enquête auprès des recruteurs en entreprise

Depuis plus de vingt ans, l’enquête auprès des recruteurs en entreprise fournit aux écoles de commerce et aux employeurs du monde entier des données et des informations leur permettant de comprendre les tendances actuelles en matière de demande de compétences, d’embauche, de rémunération et de perceptions des titulaires de diplômes de programmes de MBA et de masters de commerce. GMAC, en collaboration avec les partenaires de l’enquête, l’European foundation for management development (EFMD) et la MBA Career Services and Employer Alliance (MBA CSEA), a réalisé l’enquête entre janvier et mars 2024, en association avec les bureaux des services d’orientation professionnelle des écoles supérieures de commerce participantes à travers le monde. GMAC Research a également collaboré avec une agence d’études de marché pour recruter des participants supplémentaires afin de rendre l’échantillon global plus représentatif sur le plan international. Au total, 931 recruteurs en entreprise et gestionnaires-recruteurs d’agences de recrutement dans 38 pays ont participé à l’enquête de cette année.

À propos du GMAC

Le GMAC (Graduate Management Admission Council) est une association qui regroupe les principales écoles supérieures de commerce du monde entier. Le GMAC effectue des recherches de premier plan, organise des conférences sectorielles, fournit des outils de recrutement et des évaluations pour le secteur des études supérieures en gestion, ainsi que des ressources, des événements et des services qui aident à accompagner les candidats tout au long de leur parcours dans l’enseignement supérieur. Détenu et géré par le GMAC, l’examen Graduate Management Admission Test™ (GMAT™) est l’évaluation la plus couramment utilisée dans les écoles supérieures de commerce.

Chaque année, plus de 12 millions de futurs étudiants consultent les plateformes du GMAC, dont mba.comGMAC Tours et BusinessBecause, pour se renseigner sur les programmes du MBA et de master de commerce, entrer en contact avec des écoles du monde entier, se préparer et s’inscrire aux examens et obtenir des conseils sur la manière d’atteindre avec succès leurs objectifs d’études et de carrière dans le domaine du commerce. Le GMAC est une organisation mondiale dont les bureaux se trouvent en Chine, en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur notre travail, veuillez consulter www.gmac.com

Contact auprès des médias :

Teresa Hsu
Responsable en chef, relation média
Téléphone portable : 202-390-4180
thsu@gmac.com

GlobeNewswire Distribution ID 9171501

Africa GLOBE-NEWSWIRE Other Language Press Releases South Africa